tonus


tonus

tonus [ tɔnys ] n. m.
• 1865; mot lat., du gr. tonos « tension »
1Physiol. Tonus musculaire : état de légère tension des muscles au repos, résultant d'une stimulation continue réflexe de leurs nerfs moteurs. ⇒ tonicité. Tonus nerveux : excitabilité des nerfs, propriété latente du tissu nerveux.
2(1916) Cour. Énergie, dynamisme. Manquer de tonus. 2. punch.

tonus nom masculin (latin tonus, du grec tonos, tension) État de tension permanente dans lequel se trouvent normalement les muscles du squelette. Dynamisme, vigueur, énergie, ressort : Manquer de tonus.tonus (synonymes) nom masculin (latin tonus, du grec tonos, tension) Dynamisme, vigueur, énergie, ressort
Synonymes :
- énergie

tonus
n. m.
d1./d MED Tension légère à laquelle est soumis tout muscle strié à l'état de repos.
|| Excitabilité du tissu nerveux.
d2./d Cour. énergie vitale, entrain. Il a du tonus. Syn. dynamisme.

⇒TONUS, subst. masc.
A. — MÉD., PHYSIOL. Tonus (musculaire). ,,État de contraction légère et permanente des muscles striés, assurant l'équilibre du corps au repos et le maintien des attitudes, contrôlé par des centres cérébraux et cérébelleux`` (LAFON 1963). Synon. tonicité. Parmi les nombreux travaux de Foix, ses études d'une part, sur le tonus et les contractures et, d'autre part, sur les syndromes vasculaires cérébraux, portent bien la marque de son esprit (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946 [1943], p. 269). Le tonus musculaire dépend d'une excitation nerveuse permanente puisqu'il cesse (...) lorsqu'on sectionne le nerf moteur du muscle ou bien lorsqu'on détruit les centres nerveux. Le tonus musculaire et son renfoncement par accentuation des contractions isométriques (...) jouent un grand rôle dans le maintien de nos attitudes (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p. 191).
Tonus postural. ,,Ce terme qualifie la composante du tonus musculaire qui est responsable de la position des segments corporels et des mouvements segmentaires ou globaux dans le maintien et le rétablissement des attitudes contre l'action de pesanteur`` (THINÈS-LEMP. 1975). Les rapports des réflexes de posture avec un type de tonus dit postural dont l'exagération caractérise l'hypertonie parkinsonienne (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946 [1943], p. 269).
Tonus nerveux central. ,,État d'activité permanente, générale, des centres nerveux, entretenus à des degrés divers chez l'homme ou l'animal éveillés sous l'action notamment des excitations sensorielles`` (PIÉRON 1973).
B. — PSYCHOL. Tonus mental, tonus psychologique. ,,État de tension psychique légère et d'éveil nécessaires au fonctionnement satisfaisant des activités mentales`` (CARR.-DESS. Psych. 1976). Les amines sympathomimétiques appartiennent à la première catégorie, les barbituriques sodiques à la seconde. Les premières sont dites psychotoniques parce qu'elles provoquent une hausse du tonus mental, les secondes pourraient être dites psycholeptiques parce qu'elles provoquent sa chute (DELAY, Psychol. méd., 1953, p. 224). Les effets favorables constatés chez 2 malades sur 3 environ comportent les caractéristiques principales suivantes: disparition de la dépression et de l'asthénie, augmentation du tonus psychique, retour de l'appétit (R. SCHWARTZ, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p. 58).
C. — Au fig. Synon. de dynamisme, énergie, ressort, vigueur, vitalité, bon moral. Avoir du tonus, manquer de tonus; donner du tonus à qqn.
— [À propos d'une pers.] Il est difficile de vivre avec un tableau: ou bien le peintre est joyeux, puissant et son tonus vital ne correspond pas toujours au vôtre, ou bien il est terne, sous-alimenté, méchant, vulgaire (MORAND, Excurs. immob., 1944, p. 125). [P. méton.] Le dîner fut très bon (...). Les vins soutenaient le tonus de la soirée (CENDRARS, Main coupée, 1946, p. 100).
— [À propos d'une chose abstr.] Les écoles départementales, l'Académie d'Armes de France, l'École d'Escrime de l'Institut National des Sports, l'École d'entraînement physique militaire d'Antibes (...) représentent le tonus de l'escrime française (Jeux et sports, 1967, p. 1436).
D. — Fête, réunion bruyante d'internes des hôpitaux. (Dict. XXe s.).
Prononc.: []. Étymol. et Hist. 1. 1865 « état de légère tension des muscles au repos » (R. des cours sc., t. 2, p. 724); 1922 tonus nerveux (PROUST, Sodome, p. 234); 2. 1916 « énergie, dynamisme » (L. DAUDET, Hérédo, p. 23); 3. 1935 arg. (ds ESN.). Mot lat. tonus « ligament tendu ou pouvant se tendre », « tension d'une corde », du gr. « action de tendre, tension ». Fréq. abs. littér.:36. Bbg. QUEM. DDL t. 8.

tonus [tɔnys] n. m.
ÉTYM. 1865, Rev. des cours sc., t. II, p. 724; par l'angl.; grec tonos « tension ».
1 Physiol. || Tonus musculaire : état de légère tension des muscles au repos, résultant d'une stimulation continue de leurs nerfs moteurs. || Le tonus dépend des organes de Golgi et des fuseaux neuromusculaires. || Anomalies de la régulation du tonus : hypertonie, paratonies, catalepsie. Tonicité. || Tonus de repos (→ Relaxation, cit. 1).Tonus nerveux : excitabilité des nerfs, propriété latente du tissu nerveux, se manifestant sous l'influence d'une excitation centrale ou périphérique.
0 Il pensait que peut-être chez son patient le nerf vague restait dans un état constant de demi-excitation, supérieur au tonus qu'il semble garder chez l'individu normal (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XII, XVIII, p. 181.
2 (Mil. XXe). Cour. Énergie, dynamisme. || Donner du tonus à qqn. Combativité.
3 (1935). Argot des étudiants. Fête, réunion bruyante d'internes des hôpitaux.
COMP. Électrotonus.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tonus — tonus …   Dictionnaire des rimes

  • tonus — TÓNUS, tonusuri, s.n. 1. Stare permanentă de uşoară tensiune a muşchilor unui organism sănătos (aflat în repaus). 2. Stare permanentă de excitaţie (în condiţii de repaus) a centrilor nervoşi. ♦ fig. Energie, vigoare. – Din fr. tonus. Trimis de… …   Dicționar Român

  • Tonus — (latinisierte Form des altgriechischen τόνος tonos „Spannung“ zum Verb τείνειν teinein „spannen, an , ausspannen“) ist der „Spannungszustand der Muskulatur“, der durch viskoelastische Eigenschaften des Gewebes und durch Reize des Nervensystems… …   Deutsch Wikipedia

  • tonus — tónus m DEFINICIJA 1. napetost, ob. opće raspoloženje ili ugođaj u nekom društvu, javnosti ili zatvorenom krugu [visoki/niski tonus] 2. fiziol. normalni stupanj pobuđenosti živoga tkiva [mišićni tonus] 3. glazb. a. naziv za ljestvicu u sustavu… …   Hrvatski jezični portal

  • Tonus — To nus, n. [L. a sound, tone. See {Tone}.] (Physiol.) Tonicity, or tone; as, muscular tonus. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Tonus — is the Latin equivalent of the English word tone . It is especially used to refer to:* Muscle tone, the continuous and passive partial contraction of the muscles * Arterial tone, the continuous and passive partial contraction of the arterioles *… …   Wikipedia

  • Tonus — (lat.), Ton …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Tōnus — (lat., »Spannung«), eine während des Lebens bestehende schwache, unwillkürliche, aber vom Nervensystem abhängige Kontraktion der Muskulatur, die für die Präzision der auszuführenden Bewegungen sowie auch für die Erhaltung und Regulierung der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Tonus — (grch.), die Spannung der tierischen Gewebe, insbes. eine während des Lebens bestehende, vom Rückenmark angeregte, unwillkürliche, schwache Zusammenziehung der Muskeln. (S. Atonie.) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • tónus — m 1. {{001f}}napetost, ob. općeg raspoloženja ili stanje ugođaja u nekom društvu, javnosti ili zatvorenom krugu [visoki/niski ∼] 2. {{001f}}fiziol. normalni stupanj pobuđenosti živoga tkiva [mišićni ∼] 3. {{001f}}glazb. a. {{001f}}naziv za… …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika